À l'Assemblée Nationale

Le 1er Février dernier, nous avons organisé dans le cadre de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) une visite d’étude du site industriel de production de mâts en béton d’éolienne de la société ENERCON.

Cette société d’origine allemande, aujourd’hui l’un des premiers constructeurs en France avec plus de 1700 éoliennes installées en France depuis 2003, conçoit, construit, vend des éoliennes terrestres et en assure la maintenance.

Accompagnée de parlementaires, nous avons eu l’occasion d’aborder la question du développement de l’énergie éolienne terrestre et offshore et des enjeux de la filière. Cette visite intervient dans un contexte où l’éolien terrestre connait un développement avancé en France et que nous cherchons à favoriser l’éolien off-shore.

Ce déplacement sur le terrain, in situ, était l’occasion pour les députés et les sénateurs présents, d’appréhender les grands défis de la filière au contact des ingénieurs, des dirigeants et des concepteurs d’éoliennes : l’emploi, le développement du marché, les avancées technologiques ou encore les freins législatifs.  

En janvier dernier la France a atteint un record de puissance raccordée, avec 1692,05 MW pour l’année 2017 provenant des éoliennes. Ce qui porte la puissance totale installée en France à 13.760,35 MW. Ce dynamisme permettra d’atteindre les objectifs d’atteindre les objectifs que la France s’est fixée, à savoir 15.000 M installés en 2018 dans l’éolien terrestre, et entre 21 800 et 26 000 MW en 2023.

Dans le cadre du groupe de travail éolien, auquel j’ai participé, lancé par Monsieur Sébastien Lecornu, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Transition écologique et Solidaire, nous avons formulé 10 propositions qui permettront d’accélérer la transition énergétique que nous avons engagés conformément à l’Accord de Paris et au Plan Climat.  

Au cours des mois à venir, notamment dans le cadre de la réflexion et des débats qui conduiront à déterminer la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), nous tacherons de continuer à libérer l’éolien français et pérenniser son développement de façon concertée, harmonieuse, et pragmatique.

 

Huguette Tiegna


Articles similaires

Réalisation & référencement Création de site internet de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.